La mort du E-commerce est elle une réalité ?

La mort du E-commerce est elle une réalité ?

La mort du E-commerce est-elle une réalité ?  Votre site  E-commerce est-il lui aussi en train de mourir petit à petit ? Pourtant, votre trafic augmente ? Et votre CA aussi ? Malheureusement, votre site e-commerce est certainement déjà sur une pente très dangereuse.

Vous vous demandez certainement pourquoi ce titre et cette introduction sont si alarmistes ? C’est simple : 

Le mobile est en train de tuer à petit feu le E-commerce tel qu’on le connait aujourd’hui.

La mort du e-commerce en image

site e-commerce-pas-mobileCliquez sur l’image pour l’ouvrir en grand dans un nouvel onglet

 

Si vous ne comprenez pas en quoi cet extrait de Google Analytics est désastreux pour un site e-commerce, lisez la suite. Sinon, agissez dès aujourd’hui !

Un peu de contexte

Je vais simplifier un peu pour expliquer le contexte : Le E-commerce grand public est plus ou moins né autour des années 1995, soit il y a plus de 20 ans. Amazon, Cdiscount et les quelques dinosaures rescapés de cette époque sont là pour nous le rappeler. C’était un peu le far west au début. On ouvrait un site, ça marchait, ça grossissait et ça avait un côté un peu magique.

 

La deuxième phase est arrivée vers 2005 environ avec l’arrivée massive des CMS E-commerce. On a pu voir des OS commerce, Prestashop, puis Magento  qui ont permis une explosion du nombre de sites e-commerce. On est passé de quelques centaines de sites fait maison à des milliers, des dizaines de milliers et même des centaines de milliers (200 000 sites e-commerce en France en 2017, source Fevad PDF)  .

nombre de sites marchands

Nous sommes à la fin de cette deuxième phase. Elle aura duré une bonne dizaine d’année, un peu comme la première et nous allons entrer dans la troisième phase nous sommes déjà entré dans la troisième phase : celle du mobile commerce. Alors oui il y a les applications mobiles mais combien d’app E-commerce avez-vous sur votre mobile ? Certainement pas 200 000.

Pourquoi le mobile sonne-t-il la fin du E-commerce ?

Vous l’avez déjà certainement vu dans vos statistiques Google Analytics. Le mobile représente désormais plus de 50% de votre trafic. Si ce n’est pas le cas chez vous, il vous suffit de tirer la courbe de sa croissance pour voir quand ce sera le cas. Pourquoi est-ce un problème ? Après tout, avoir du trafic qui monte c’est toujours une bonne nouvelle non ? Et pourtant, si l’on pousse un peu plus loin l’analyse, on détecte rapidement le souci.

 

Le problème ce n’est pas l’augmentation du trafic, c’est le taux de conversion extrêmement bas du e-commerce sur mobile. Voici un exemple avec un e-commerçant :

detail-ecommerce

 

Son taux de conversion sur mobile est 3 fois inférieur à son taux de conversion Desktop. Que se passera-t-il quand le mobile va représenter 70, 80 voire 90 % de son trafic ? Son taux de conversion moyen sera autour de 0,8 %.  Pourtant, le mobile à de fortes chances de représenter 65% de son trafic avant la fin de l’année 2018 ! C’est donc maintenant qu’il faut investir sur le mobile pour inverser la courbe et faire remonter la conversion.

Le problème d’un taux de conversion trop bas c’est que les coûts d’acquisition restent les mêmes et eux, ils n’ont pas tendance à baisser.  Un trafic toujours de plus en plus cher, un taux de conversion en berne, des coûts fixes en hausse. Il est donc urgent d’agir.

La mort du E-commerce indépendant par KO .

Il y a quelques années, on avait prédit la mort du E-commerce, qui serait remplacé par le « retail commerce » ou par le « commerce connecté ». Hors si il n’y a plus que les Gafa qui peuvent convertir le trafic sur mobile, ce n’est pas tout le e-commerce qui sera mort. Il sera juste aux mains d’un très petit nombre d’acteurs. Une concentration drastique.

Rassurez-vous, le e-commerce mobile via les applications, ça marche bien pour certains :

classement appstore e-commerce

Classement des applications « E-commerce » en janvier 2018 sur l’AppStore. Cdiscount est 10eme de ce classement.

 

Comment sauver le E-commerce ?

Il est temps d’investir sur le « vrai » mobile first, d’arrêter de faire du responsive design, de travailler l’ergonomie mobile et d’utiliser des outils conçus pour le mobile et uniquement pour le mobile !

C’est pourquoi chez Mobibot, même si nos chatbots e-commerce, comme notre chatbot Hybris, peuvent fonctionner sur un desktop, nous avons choisi de ne les commercialiser que sur mobile. Chaque choix que nous faisons et pensé pour le mobile et est testé sur un panel de mobiles avec différents navigateurs et OS.

Nous ne sommes pas mobile fist, nous sommes mobile only car nous sommes persuadés que c’est le futur du e-commerce qui en dépend.

Le cap du mobile pour les e-commerçants est exactement le même que le cap du e-commerce pour les marchands retail, ceux qui le prendront le plus tôt possible seront les futurs réussites du E-commerce de demain ! Vous pouvez éviter la mort de votre e-commerce en investissant dans le mobile dès aujourd’hui !

Que faire maintenant ?

  1. Si vous voulez que l’on travaille avec vous – pour augmenter fortement vos ventes E-commerce (comme nous le faisons pour tous nos clients) – Vous pouvez demander votre audit de site mobile gratuit. Avec cette session téléphonique, un de nos experts va échanger avec vous sur les optimisations à mettre en place sur votre site et faire le point sur vos objectifs.
  2. Si vous voulez vous incrire à la newsletter pour ne louper aucun article, c’est par ici
  3. Si vous voulez venir travailler avec nous et optimiser les sites e-commerce de nos clients, alors vous pouvez consulter la page recrutement
  4. Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager sur Linkedin, Twitter , Facebook, E-mail
  5. Nous laisser un commentaire avec votre point de vue sur l’article !
Benoit Gaillat

L'équipe de Mobibot s'occupe de tout ! Rédiger les articles, créer des chatbots et publier ses trouvailles sur les réseaux sociaux ! #Followus

13 Commentaires
  • Publié le 9 h 52 min, 2 mars 2018

    Messieurs,

    Intéressé par votre blog, pourriez-vous me contacter en vue de nous rencontrer prochainement pour partager votre analyse et apprécier éventuellement une collaboration ?

    Dans l’attente de votre retour.

    Très Cordialement

    Pierre-Yves Fabre

  • Publié le 10 h 19 min, 2 mars 2018

    Intéressante analyse. Quand tu dis « arrêter de faire du responsive design », tu sous entends que les e-commercants devraient donc avoir un vrai site mobile et un vrai site desktop ? c’est ce que je me dis de plus en plus car au final pas facile de faire un design responsive qui est parfait pour les deux formats.

  • Publié le 11 h 24 min, 2 mars 2018

    Sur le fond, lorsque vous dites en gros « chers e-commerçants il est temps d’avouir une proche mobile first parce que l’usage mobile dans le process d’achat est incontournable » je suis en phase. En revanche, je ne suis pas d’accord avec votre démonstration, en effet le taux de transformation global des sites « sérieux » augmente au même rythme qu’avant sinon plus qu’avant pour les leaders..Et ce malgré ce taux de transformation très mauvais du mobile. Pourquoi? Parce que les clients trouvent plus confortables de « lécher les vitrines » sur mobile et de convertir sur Desktop..et ce principalement parce que les « e-commerçants en général » n’ont pas encore imposé un usage mobile standard pour la conversion. Ainsi, mobile, desktop,magasins, tout cela reste avant tout du commerce la technologie est au service du client et donc du développement du commerce et pas l’inverse..Même pour vous, vous venez de nous le démontrer 😉

  • Publié le 21 h 23 min, 5 mars 2018

    Bonjour,
    Si le mobile risque de dépasser les 70% de trafic entrant, faire du mobile only est une posture qui me semble dangereuse … Dans l’exemple illustré, même si le desktop passe à 20% du trafic, cela représente encore 34% du CA en valeur. A 10%, le CA en valeur sur desktop avoisine les 17%. Quel annonceur se risquerait à perdre autant en valeur en misant uniquement sur le mobile ? Pourquoi se risquer à ouvrir son magasin à 8 ou 9 internautes sur 10 ? Cela me fait penser aux normes d’accessibilité. Faire un site accessible, c’est prendre en compte tous les handicaps (cognitifs, visuels, etc.). Faire un site E-commerce, n’est-ce pas prendre en compte tous les chalands ? OK pour le mobile first, mais pas le mobile only. Oui aux WPA bien que les technos en RWD permettent toutefois de faire de la qualité, en restant sous la barre des 3 secondes de chargement. Comme toujours, tout dépend du contexte (objectifs, budget, équipe).

  • Publié le 9 h 43 min, 6 mars 2018

    Re-bonjour,
    Je partage l’idée que l’on « travaille encore comme si le mobile ne représentait que 5 à 10% du trafic », vous avez raison Je suis en support SEO actuellement pour un site et tout est orienté desktop sans réflexion mobile et temps de chargement. Par contre, sur un autre projet sur lequel nous avons davantage la main, on part sur du mobile first en conception via du RWD. Il va falloir changer les états d’esprit de conception en agence. Merci en tout cas de votre réponse et article intéressant.

  • Arkeup
    Répondre
    Publié le 13 h 38 min, 20 mars 2018

    Article très intéressant. La vente en ligne prend vraiment une tournure qu’on ne s’attendait pas. Il est exact que les consommateurs sont sur leur mobile quant il vont sur les boutiques et qu’ils achètent. Ce sont les adultes, vraiment adultes qui ont le temps de se connecter sur le desktop pour faire leurs achats en ligne, ou pendant les heures de pauses au bureau. Je ne dit pas que le e-commerce va mourir bientôt mais c’est exact que le m-commerce prend peu à peu le dessus. Le e-commerce sera toujours là tant qu’il a des ordinateurs mais à quel pourcentage?

      • ArkeUp
        Publié le 13 h 38 min, 17 mai 2018

        Bonjour,

        Hâte de lire les news sur votre blog.

        Bonne continuation

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
Email
Site web